GAZ D’ÉCLAIRAGE


GAZ D’ÉCLAIRAGE
GAZ D’ÉCLAIRAGE

GAZ D’ÉCLAIRAGE

Vers 1610, le savant flamand Van Helmont a appelé «esprits» des composés volatils qu’il avait obtenus à la suite de diverses réactions. Esprit se dit ghoast en flamand (ghost en anglais). Ce mot, déformé en gaz, devait connaître une prodigieuse carrière internationale.

Le gaz d’éclairage, provenant de la distillation de la houille en vase clos, n’est pas un composé chimique défini, mais un mélange comportant de nombreux constituants, qui sont, essentiellement: l’hydrogène (50 p. 100), le méthane (20 p. 100), l’oxyde de carbone (15 p. 100), l’azote (10 p. 100), le gaz carbonique (2 p. 100), divers hydrocarbures (3 p. 100), les pourcentages représentant des ordres de grandeur. La densité du gaz est de 0,5 environ et son pouvoir calorifique de 4 500 calories approximativement.

La distillation de la houille a été étudiée au début du XIXe siècle par deux inventeurs, le Français Lebon et l’Anglais Murdoch, indépendamment l’un de l’autre. Le gaz qu’ils arrivèrent ainsi à obtenir et avec lequel ils firent des essais d’éclairage n’eut aucun succès. C’est seulement vers 1815 que commencèrent les premières applications industrielles de l’éclairage au gaz.

Le gaz servit ensuite au chauffage, et son emploi pour l’éclairage commença à décliner dès le début de ce siècle avec l’apparition de l’électricité. Le gaz servait encore un peu à l’éclairage entre les deux guerres, puis il a été définitivement supplanté par l’électricité.

Au début de son apparition, le gaz était produit par des usines à gaz, et la tendance était de construire une usine par ville ou agglomération, voire plusieurs usines pour les grandes concentrations humaines. La métallurgie et les mines, en carbonisant du charbon pour obtenir le coke indispensable au traitement du minerai de fer, ont fourni également du gaz comme produit secondaire.

Depuis la Seconde Guerre mondiale, on a, au contraire, commencé à concentrer la production dans d’énormes cokeries, ces dernières pouvant être soit «gazières» (le gaz étant le produit principal, le coke le produit secondaire), soit «métallurgiques» ou «minières» (le coke étant le produit principal, le gaz le produit secondaire), et à transporter le gaz à de grandes distances par des feeders pouvant atteindre plusieurs milliers de kilomètres. L’interconnexion des réseaux de gaz tend à se faire à une échelle analogue à celle des réseaux d’électricité.

Depuis la découverte et l’extraction industrielle du gaz naturel, celui-ci remplace de plus en plus le gaz de houille en tant que combustible: les usines à gaz et les cokeries gazières sont mises hors service et seules subsistent les cokeries métallurgiques et minières. En France, le gaz distribué aux particuliers est constitué en totalité par du gaz naturel.

La carbonisation du charbon se fait à des températures de 1 100 à 1 400 0C dans des batteries de fours pouvant traiter chacun une trentaine de tonnes de charbon par 24 h (une batterie peut comporter jusqu’à une centaine de fours). Une tonne de charbon donne environ 300 m3 de gaz. En plus du gaz, on obtient, par carbonisation de l’ammoniac, des huiles diverses, du goudron, du benzol, ces derniers produits étant eux-mêmes composés de nombreuses substances chimiques. L’industrie des sous-produits de la houille, c’est-à-dire des produits autres que le gaz et le coke, est particulièrement complexe et importante, encore que cette importance diminue par suite de l’extension des produits dérivés du pétrole, qui présentent beaucoup d’analogies avec les produits provenant de la houille.

Le rôle du gaz de houille a été énorme. Aujourd’hui, avec l’arrivée sur le marché des quantités prodigieuses de gaz naturel et de produits provenant du raffinage du pétrole, le gaz de houille a perdu le caractère irremplaçable qu’il avait autrefois.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gaz d'éclairage — A l origine, le gaz d éclairage, traduction du terme anglais gas light, désigne le gaz de houille, nommé ainsi par son inventeur William Murdoch parce que destiné à l éclairage. Par extension le terme gaz d éclairage renvoie à la technique… …   Wikipédia en Français

  • gaz d’éclairage — apšvietimo dujos statusas T sritis fizika atitikmenys: angl. city gas; lighting gas vok. Brenngas, n; Leuchtgas, n rus. светильный газ, m pranc. gaz d’éclairage, m …   Fizikos terminų žodynas

  • gaz — [ gaz ] n. m. • gas 1670; mot de Van Helmont (1577 1644), d apr. lat. chaos 1 ♦ Vx Vapeur invisible, émanation. 2 ♦ (1787) Mod. Corps fluide indéfiniment expansible, occupant tout le volume dont il dispose. Phys. État de la matière dans lequel… …   Encyclopédie Universelle

  • éclairage — [ eklɛraʒ ] n. m. • 1798; de éclairer 1 ♦ Action d éclairer; production de lumière artificielle. ⇒ illumination . Éclairage d un appartement, des rues. Éclairage public. Gaz d éclairage. Appareils d éclairage. ⇒ applique, bougie, chandelle,… …   Encyclopédie Universelle

  • gaz — (gaz ) s. m. 1°   Selon van Helmont, introducteur du mot, substance subtile unie aux corps, et qu il appela esprit sauvage à cause qu il la considérait comme incoercible. 2°   Aujourd hui, en chimie, tout fluide aériforme, qui reste aériforme… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Gaz De Houille — Pour les articles homonymes, voir Gaz (homonymie). Le gaz de houille est produit lors de la transformation de la houille en coke. Sommaire 1 Composition 2 Histoire …   Wikipédia en Français

  • GAZ — (homonymie) Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. {{{image}}}   Sigles d une seule lettre   Sigles de deux lettres > Sigles de trois lettres …   Wikipédia en Français

  • Éclairage public — L éclairage public est l ensemble des moyens d éclairage mis en œuvre dans les espaces publics, à l intérieur et à l extérieur des villes, très généralement en bordures des voiries et places, nécessaires à la sécurité ou à l agrément de l homme.… …   Wikipédia en Français

  • Gaz manufacturé — Article principal : Gaz combustible. Les gaz manufacturés désignent des gaz qui ont été fabriqués à partir de 1785, date de leur invention, dans des usines à gaz. Ils sont utilisés d abord comme gaz d éclairage, par la suite comme… …   Wikipédia en Français

  • Gaz de houille — Article principal : Gaz manufacturé. Le gaz de houille, à ne pas confondre avec le gaz de couche désorbé des couches de charbon, est un gaz manufacturé produit lors de la transformation de la houille en coke. Le gaz de houille, fut utilisé… …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.